Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 23:19

« Ged Marlon à L’Antidote »

 

À l’Antidote • 13004 Marseille

Du 4 au 8 décembre 2007 à 21 heures

 

Ged-Marlon-1-web--c-Arnaud-.jpg

Dans ce nouveau spectacle, Ged Marlon aborde plusieurs thèmes passionnants de société comme : l’extrême précision du hasard dans les coïncidences, le paranormal, l’angoisse du célibataire face à un plateau de fruits de mer… Il apporte aussi des réponses là où il n’y a pas de questions.

Ged Marlon au Petit Montparnasse, pourquoi avoir choisi ce titre pour votre nouveau spectacle ?

C’est une question judicieuse. Au départ, j’avais pensé Élie Sémoun ou Pierre Palmade, mais c’était déjà pris. Et puis en relisant le texte du spectacle, j’ai trouvé que Ged Marlon collait mieux à l’écriture… Quant au théâtre, le fait de jouer au Petit Montparnasse m’a certainement influencé sur le choix de ce titre.

Pour ce spectacle, vous vous êtes, je crois, préparé d’une façon particulière, pouvez-vous nous en dire plus ?

Effectivement, c’est le premier spectacle que j’écris en tongs, il n’est d’ailleurs pas impossible que j’aborde le prochain pieds nus, mais il est prématuré d’en parler.

En ce qui concerne ma préparation physique, afin d’être plus performant dans les lignes droites, j’ai modifié mon programme d’entraînement habituel. J’ai mis l’accent sur l’endurance et la souplesse tout en développant ma résistance cardio-vasculaire, qui se situe désormais au dessus de la moyenne nationale. La ville de Font-Romeu s’est imposée à moi, 1 850 m d’altitude, une situation géographique idéale, des structures parfaitement adaptées à mes objectifs. J’ai terminé ce séjour par un stage de trampoline qui m’a remis les pieds sur terre.

Pouvez-vous, nous parler du contenu de ce one man show ?

Avec plaisir ! J’étais parti sur du lin, malheureusement ça froisse tout de suite, alors j’ai pensé à une flanelle, quelque chose de souple, dans lequel je puisse m’exprimer avec fluidité, liberté de mouvement… et tout compte fait, je me suis rabattu sur un petit coton léger et c’est très bien comme ça.

Je suis plus inquiet pour les chaussures, je fais un petit 41 et demi, résultat, je flotte dans le 42 et dans le 41 je suis à l’étroit, donc il n’est pas impossible que je porte des semelles. Quant à la coiffure, j’ai fait simple pour des raisons techniques !

Il y a, paraît-il, une surprise dans ce spectacle, de quel ordre ?

Vous connaissez la règle de la surprise ! Dans l’idée de surprendre le public, j’ai imaginé l’exécution à brûle-pourpoint d’un grand écart facial, pour la beauté du geste. Mais beaucoup d’acteurs le réalisent déjà avec brio et je ne vois pas ce que j’aurais apporté de plus… Est-ce que le grand écart a besoin de modernité, je ne sais pas.

Je me suis donc inspiré du cirque de Pékin, pour un programme court avec deux difficultés majeures, mais… vous connaissez la règle de la surprise !

Aujourd’hui, Ged Marlon, quelles sont vos priorités ?

Le risotto ! J’aime aussi m’inscrire en faux, mais c’est toujours pareil, s’il reste de la place !

 

Recueilli par

Les Trois Coups

© Photo : Arnaud Weil


Antidote • 132, boulevard de la Blancarde • 13004 Marseille

04 91 34 20 08

Du 4 au 8 décembre 2007 à 21 heures

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher