Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 12:02

« Le Livre des ombres »… version Yanowski !


Par Lise Facchin

Les Trois Coups.com


Après une décennie de Cirque aux mirages et une première tournée solo, Yanowski présente les éditions de ses œuvres complètes. De quoi se prélasser un peu dans la tiédeur de l’irréel…

passe-interdite-yanowsky

« la Passe interdite / Yanowski en concert » | © D.R.

Bien sûr que celui qui a vu un concert du Cirque des mirages peut difficilement s’imaginer que l’objet livre, si calme, puisse retransmettre l’émotion et la folie des textes tels que les interprète Yanowski avec cette voix virtuose et cette présence hors du commun qui le caractérisent. Et pourtant si, et mille fois si ! Le merveilleux, c’est d’avoir dans sa poche de quoi se rejouer la scène à l’infini, de lire avec ce rythme effarant du chant, que la lecture ne saurait trouver seule, la Partie de cartes avec le diable, le Fonctionnaire ou les Barbares sont dans Paris. Selon l’humeur du jour on peut piocher dans l’anticléricalisme (J’ai vu Dieu), le cabaret des monstres (Professeur Goldberg), le romantisme à la boutonnière fleurie de ronces (Ceux qui savent s’aimer)…

Et puis il y a tous les textes que l’on ne connaît pas et dont aucune image ne vient soutenir l’épanouissement du verbe en nous. De longs poèmes délicatement dix‑neuvième, où l’on peu découvrir, délivré de la puissante présence de l’artiste de scène, la valeur d’une plume assez unique, drôle, d’une irrévérence gourmande et d’une belle richesse littéraire.

Profitons-en pour annoncer également sa présence au Off d’Avignon avec le spectacle la Passe interdite, dont nous avions parlé au mois de janvier 2014. À noter que la distribution a changé. Yanowski est maintenant accompagné par l’éblouissante Anne Le Pape au violon, et Samuel Parent à son diable de piano. 

Lise Facchin


Crimes d’orties blanches, de Yanowski

Le Dilettante, Paris, 2011

La Passe interdite, spectacle dans le Off d’Avignon

L’Arrache-cœur • 13, rue du 58e R.-I. • 84000 Avignon

Réservations : 04 86 81 76 97

Du 5 au 27 juillet 2014 à 20 h 20

Durée : 1 h 10

Partager cet article

Repost0
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 17:49

« La fontaine au sacrifice »

de Marie Henry


Annonce de parution

Les Trois Coups.com


fontaine-au-sacrifice-300Lansman éditeur

Collection : « Théâtre à vif »

60 pages

Format : 11,6 cm × 20,5 cm

10 euros

I.S.B.N. : 978-2-87282-983-5

Résumé :

Pour naître enfin, Paul Tojvack sait qu’il doit tuer sa mère, sa créatrice. Après avoir tourné en rond « il y a toujours un mur qu’on ne parvient pas à sauter », lancé en vrac ses obsessions « et des obstacles comme dans les concours de chevaux », Paul convoque alors « crier crier pour transpercer le mur du son » tous ceux qui font de lui ce qu’il est, afin de faire place nette à tout lien. Et c’est en tuant sa mère « eurgh eurgh raa rrraah soupir (le sien) » qu’il revit « hou hou hou hou hou ouaa-aaouaaa-aa-ouaaa-iii ». Mais pour combien de temps ?

Les Trois Coups


Lansman éditeur • 65, rue Royale • B-7141 Carnières / Morlanwelz

Tél. (32-64) 23 78 40

Partager cet article

Repost0
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 17:27

« Fantaisies 4 »

de Carole Thibaut


Annonce de parution

Les Trois Coups.com


fantaisies4-300Lansman éditeur

Collection : « Théâtre à vif »

84 pages

Format : 11,6 cm × 20,5 cm

12 euros

I.S.B.N. : 978-2-87282-985-9

Résumé :

Fantaisies aborde les questions de la construction des genres et de l’identité des femmes… et donc des hommes, en s’amusant avec les différents codes de la représentation sexuée et… théâtrale. Carole Thibaut démonte avec une certaine jubilation la mécanique d’oppression qui se cache derrière la notion d’idéal féminin. Elle s’attaque ainsi, en les tordant dans tous les sens, aux représentions (en vrac) de l’instinct maternel, du phallocentrisme, des canons esthétiques (parce que nous le valons bien), des traditions, de nos sociétés priapiques et… des pétasses.

Les Trois Coups


Lansman éditeur • 65, rue Royale • B-7141 Carnières / Morlanwelz

Tél. (32-64) 23 78 40

Partager cet article

Repost0
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 19:27

« À la porte »

de Nicolas Turon


Annonce de parution

Les Trois Coups.com


a-la-porte-300 Lansman éditeur

Collection : « Théâtre à vif »

Théâtre

Nombre de pages : 36

Format : 11,6 cm × 20,5 cm

Prix public : 9 euros

I.S.B.N. : 978-2-87282-981-1

Résumé :

S’appeler Maurice quand on a huit ans, c’est pas facile. Heureusement, il y a son copain Boris… Maurice, Boris, c’est presque pareil. Espiègles mais pas méchants, ils découvrent et tentent de comprendre le monde des adultes, parfois en vain. Alors, ils font des bêtises, comme tous les gamins de leur âge. Le bal de la Saint-Jean, les relations de voisinage, les querelles de ménage, les superstitions, les drames enfouis, les grands et petits secrets bien gardés, les commérages, le train qui fait rêver de voyages, les premiers émois amoureux… Maurice et Boris vivent intensément les futurs souvenirs d’une enfance qu’ils emporteront dans leurs bagages. Une belle histoire qui évoque les grandes amitiés enfantines et la puissance de l’imaginaire pour vaincre la solitude.

Les Trois Coups


Lansman éditeur • 65, rue Royale • B-7141 Carnières / Morlanwelz

Tél. (32-64) 23 78 40

http://www.lansman.org/editions/index.php

Partager cet article

Repost0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 21:05


Annonce de parution

Les Trois Coups.com


quartett-mai-2014-615

Partager cet article

Repost0
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 15:45

« Cahiers Jean-Vilar », nº 117


Annonce de parution

Les Trois Coups.com


128 pages consacrées à la gloire de Shakespeare à l’occasion de son 450e anniversaire. Nombreuses illustrations.

cahiers-jean-vilar-no117-300 On n’en finirait pas de suivre les méandres de ce génie orgueilleux perclus d’interrogations inspirées des intuitions de Montaigne grâce auquel nous avons appris l’heureuse incertitude des choses. Entrer dans Shakespeare par Hamlet, c’est penser tout ensemble le théâtre élisabéthain, Giordano Bruno, Galilée, Kepler, l’empire de l’homme sur la nature, le mythe de Faust, la résistible armada espagnole et la naissance d’une nation – l’Angleterre –, sans oublier la liberté d’interprétation que nous offre l’obligation de traduire une langue neuve. Ce sont ces aspects d’une œuvre sidérante que nous approchons ici, en commençant par la circonspection de Jean Vilar à l’égard du maître du théâtre mondial…

« De quoi Shakespeare est-il le nom ? » s’interrogent nos contributeurs sur le plan de l’histoire littéraire, de la psychanalyse, de la sociologie, du théâtre, à la suite d’un cortège de commentateurs idolâtres ou agacés… Une autre navigation périlleuse suit, celle de la traduction : folâtre ou révérencieuse, libre adaptation ou application littérale, les traductions se succèdent avec les époques et sont autant de lectures de Shakespeare.

Un florilège de génies concurrents permet d’observer cette Joconde de la littérature avec la distance, le doute ou l’admiration nécessaires, avant de rappeler les huit mises en scène de Hamlet proposées à Avignon depuis celle de Georges Wilson en 1965.

Nous vous rappelons que notre revue ne reçoit aucune subvention spécifique et ne contient pas d’encart publicitaire. La survie du titre est soumise à une augmentation rapide du nombre de nos lecteurs. Si vous pensez, comme Jean Vilar, que le théâtre populaire est une utopie nécessaire, aidez-nous à diffuser les Cahiers !

Prix au numéro : 10 €

Abonnement individuel : 35 € / an

Recueilli par

Les Trois Coups


Maison Jean Vilar

Renseignements auprès de Séverine : 04 90 86 59 64

contact@maisonjeanvilar.org

www.maisonjeanvilar.org/news

Partager cet article

Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 18:41

« Le Jeu de l’amour et du théâtre »

de Gisèle Casadesus


Annonce de parution

Les Trois Coups.com


jeudelamouretdutheatre-300 En librairie le 5 juin 2014

I.S.B.N. : 978-2-84876-407-8

14,5 × 22 cm, 304 pages, 20 €

Cahier photos de 12 pages

Celle qui, le 5 juillet 1934, est reçue à la Comédie-Française à l’âge de 20 ans ne vient pas d’une famille ordinaire. Musiciens – son père est compositeur, sa mère harpiste –, comédiens, peintres : ne dit-on pas que les Casadesus ont le « gène de l’art » ?

Gisèle Casadesus évoque ici son étincelant parcours au sein de la prestigieuse compagnie, qui la verra jouer sous la direction de metteurs en scène tels que Jacques Copeau ou Louis Jouvet, et en compagnie des meilleurs comédiens de son temps comme Pierre Fresnay, Madeleine Renaud, Jean‑Louis Barrault… En 1937, elle créera le rôle principal d’Asmodée, pièce de François Mauriac, sous l’œil de l’auteur.

Son récit nous mène au cœur du Théâtre-Français, mêlant anecdotes savoureuses, description du travail de comédien et narration des voyages en paquebot qu’entreprenait la troupe, reçue triomphalement en Amérique. Elle retrace aussi sa carrière cinématographique entamée dès 1934 avec l’Aventurier de Marcel L’Herbier et poursuivie avec les plus grands : Raimu, Michel Simon, Jean Gabin…

Plus près de nous, elle connaît un beau succès public avec en 2010 la Tête en friche, en compagnie de Gérard Depardieu, et en 2012 Sous le figuier d’Anne‑Marie Étienne.

Ce livre est une traversée du siècle. Mais c’est surtout le passionnant témoignage d’une femme qui, malgré une carrière de premier plan, a réussi sa vie amoureuse – le couple heureux qu’elle a formé avec le comédien Lucien Pascal a duré… soixante-douze ans ! – et sa vie de mère de quatre enfants (dont le chef de l’orchestre de Lille, Jean‑Claude Casadesus). Dernier « monstre sacré » du théâtre français, Gisèle Casadesus est aussi d’une fine lucidité sur le « jeu de l’amour et du théâtre » qui a constitué toute sa vie, et qu’elle raconte avec beaucoup d’humour, de jeunesse et d’humanité.

Cet ouvrage, publié une première fois en 2007, est ici mis à jour pour cette édition qui coïncidera avec le centenaire de sa naissance, que Gisèle Casadesus fêtera le 18 juin 2014.

Les Trois Coups


www.philippe-rey.fr

Partager cet article

Repost0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 12:51

« Comme un insecte »

de Giuseppe Lonobile


Annonce de parution

Les Trois Coups.com


comme-un-insecte-300Lansman éditeur

Collection : « Théâtre à vif »

Théâtre

40 pages

Format : 11,6 cm × 20,5 cm

Prix public : 9 euros

I.S.B.N. : 978-2-87282-968-2

Résumé :

Sa vie a basculé un vingt-huit juillet, journée de fête et de répit dans le recoin d’un pays rongé par une guerre éternelle. Interpellée par le destin au détour d’une ruelle, elle se voit plongée dans un engrenage inéluctable. Papillon aux ailes tronquées, elle va tenter, envers et contre tout, de prendre son envol d’un milieu familial qui la tyrannise. Même au prix de sa propre mort. Avide de liberté, la jeune femme raconte et vit son récit comme on traverse un champ de bataille, avec cette crainte, ce sentiment permanent que tout peut s’arrêter d’un moment à l’autre… Comme un insecte nous parle de toutes ces femmes qui luttent pour être acceptées comme seules juges de leurs propres choix de vie.

Les Trois Coups


Lansman éditeur • 65, rue Royale • B-7141 Carnières / Morlanwelz

Tél. (32-64) 23 78 40

http://www.lansman.org/editions/index.php

Partager cet article

Repost0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 19:01

« En haut ! »

de David Arribe, Gustave Akakpo, Emmanuelle Destremau et Hugo Paviot


Annonce de parution

Les Trois Coups.com


en-haut-300Lansman éditeur

Collection : « Théâtre en tête »

Théâtre

78 pages

Format : 14,6 cm × 20,5 cm

Prix public : 10 euros

I.S.B.N. : 978-2-87282-982-8

Résumé :

Madame, de David Arribe

Kebe décroche un emploi de gardien dans un cinéma dont Madame est la gérante. Très vite, il devient son amant, mais pas question pour Madame de se montrer en public avec lui. Alors, Kebe se révolte. Un soir, il apparaît devant les spectateurs déguisé en Zizi Bamboula, du nom de cette créature ressemblant à un chimpanzé imberbe comme un homme. (2 H / 2 F – 14 p.)

Retour sur terre, de Gustave Akakpo

Une femme originaire d’Afrique, richement diplômée, arrive en Europe, mais, malgré cela, elle n’obtient qu’un emploi de gardienne d’une salle des fêtes communale. Son mari la prie de revenir au pays. Toute la question de l’immigration et du racisme est décrite de manière précise et concrète dans le style plein de verve de Gustave Akakpo. (1 F – 14 p.)

Les Indiens, d’Emmanuelle Destremau

Malik, 13 ans, vit dans un appartement avec ses parents Abdel et Djamila. Abdel est le gardien d’une salle des fêtes qui n’a plus accueilli de fêtes depuis longtemps ; il s’est enfermé dans le mutisme. Djamila, elle, se raccroche à ses rêves. Ils vont bientôt fêter leurs trente ans de mariage, et Malik décide de leur donner un coup de pouce. (3 H / 2 F – 12 p.)

Djigit chronique, de Hugo Paviot

Dina trouve refuge dans un théâtre pour la nuit. À son réveil, elle découvre le gardien, Djigit, qui la regarde. Il pourrait appeler la police, mais ne le fait pas. Le soir suivant, il laisse une couverture à l’attention de Dina. Bientôt, le dialogue se noue. Dina est tchéchène, sa famille a été assassinée par des Russes et Djigit se sent visé par les reproches. (1 H / 2 F – 12 p.)

Les Trois Coups


Lansman éditeur • 65, rue Royale • B-7141 Carnières / Morlanwelz

Tél. (32-64) 23 78 40

http://www.lansman.org/editions/index.php

Partager cet article

Repost0
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 14:44

« La Médaille »

de Marie-Thérèse Picard


Annonce de parution

Les Trois Coups.com


medaille-300Lansman éditeur

Collection : « Théâtre à vif »

36 pages

Format : 11,6 cm × 20,5 cm

9 euros

I.S.B.N. : 978-2-87282-978-1

Résumé :

Un garçon et une fille se retrouvent au bord d’une rivière et s’affrontent avec une violence visiblement héritée du vécu familial. Échoués sur cette rive du monde où il se pourrait qu’ils aient perdu la vie, ils s’apprivoisent peu à peu au gré des histoires qu’ils s’inventent à propos de monstres qu’ils vont devoir affronter, et des petits bleus au cœur que la vie ne leur a pas épargnés. Au retour des adultes, ils auront grandi, et sans doute compris qu’existent d’autres relations possibles que la provocation et le rejet de l’autre. Peut-être même assistera-t-on à la naissance d’une solide amitié…

Une pièce simple et sensible qui s’adresse à tous les publics à partir de 8 ans.

Les Trois Coups


Lansman éditeur • 65, rue Royale • B-7141 Carnières / Morlanwelz

Tél. (32-64) 23 78 40

http://www.lansman.org/editions/index.php

Partager cet article

Repost0

Rechercher